Cuisine japonaise

La cuisine japonaise est très simple. La base de la cuisine japonaise c’est le riz, le poisson, les fruits de mer et plusieurs sortes de légumes et des haricots. Et pourtant, la cuisine japonaise est connue comme une des plus exotique et mystérieuse.

Le secret de la cuisine japonaise c’est comment cuisiner et, plus important encore, comment servir. La situation et la culture de la cuisine japonaise font la gloire majeur de cette cuisine.

Le plat le plus populaire dans le monde c’est sushi. Maintenant, il n’est pas un secret qu’auparavant sushi était la nourriture des pauvres qui ne pouvaient pas se permettre autre chose que du poisson. Le poisson cru était mis d’un pressoir en pierre pour quelque temps et puis on pouvait manger. Il y a des dizaines de sushi. Sushi épicé et non, du riz blanc ou coloré, avec des crevettes ou des anguilles, avec le saumon, etc. Il y a aussi des sushi de légumes avec du concombre ou d’avocat.

Sushi peut être fait de n’importe quoi, parce que la cuisine japonaise moderne est très libérale et suggère des expériences. Seulement, le riz est un composant principal. Il est cuit dans une manière spéciale. Le riz doit conserver la saveur naturelle et absorber le goût de la farce. Un autre élément important ce sont des algue nori séchés.

Bien sûr, la nourriture japonaise ce n’est pas seulement des sushis. Vous pouvez aussi goûter les entrées et les salades des fruits de mer, des algues, du caviar et du riz. Le riz est également utilisé pour faire des boulettes de pâte de riz (mochi ou norimaki).

Un trait distinctif de la cuisine japonaise est d’utiliser un minimum des aliments short term loan, direct lender d’origine animale. Les graisses animales dans la cuisson ne sont pas utilisées, ils utilisent l’huile végétale et l’huile de poisson.

Presque tous les plats de la cuisine japonaise sont servis avec les sauces. Elles sont préparées sur la base de l’addition de soja et de nombreuses épices. On peut les diviser en deux grands groupes: des sauces sucrées et épicées.

Le repas japonais comprend un boisson Sake ou le vin de prune, et le thé vert.

L’art de la table pendant le repas est non seulement une partie importante de l’étiquette japonaise mais de la cuisine japonaise en général. Tous les repas sont servis en même temps et il faut aussi les goûter en même temps. D’abord il faut déguster chaque plat et puis vous pouvez commencer le repas principal.

Les sucreries sont apparues récemment dans la cuisine japonaise. Pendant longtemps, elles étaient remplacées avec succès par les fruits secs et par les noix. Pour le dessert une grande influence sur la cuisine japonaise avait l’Europe. Ainsi, ce sont les biscuits européens qui étaient à la base d’un plat traditionnel japonais (gâteau doryaki). Ce sont deux gâteaux avec une couche des haricots sucrés.

La cuisine japonaise est inhabituel comme Japon. Elle existe avec une relation étroite avec la nature. Elle est basée sur l’harmonie.